Comment savoir si on a de la fièvre sans thermomètre ?

Comment contrôler votre fièvre sans thermomètre ?

A qui n’est-il jamais arrivé de se sentir fiévreux ? Vous ressentez des frissons, des douleurs ou un mal-être dans vos membres. Et vous vous dites peut-être ai-je de la fièvre après tout !

Mais si vous n’avez pas de thermomètre frontal à portée de main. Ou bien si le seul que vous ayez trouvé est un vieux thermomètre dont vous ignorez tout de la précision de mesure et de la fiabilité. Alors lisez ce qui suit pour savoir quoi faire dans ce cas, conseils médicaux à l’appui.

avoir de la fièvre sans thermomètre

A-t-on toujours besoin d’un thermomètre pour savoir si on a de la fièvre ?

Les médecins sont formels sur ce point, la seule façon de savoir avec certitude si vous avez de la fièvre, c’est de prendre votre température avec un thermomètre. On appelle fièvre, tout état de santé se manifestant par une température rectale supérieure à 38 degrés Celsius.

Si vous n’avez pas ces moyens de mesures, votre précision sera tout au plus bonne mais le plus souvent imparfaite. Cela en résulte avec les statistiques suivantes : les médecins estiment ainsi que pratiquement 40% des personnes se rendant en consultation pour de la fièvre se sont trompées. Lorsque celles-ci n’ont pas pu la mesurer.

Et le thermomètre à mercure alors ?

Si vous en avez un sous la main et qu’il n’est pas endommagé, alors vous pouvez y aller. C’était la méthode de la vieille école. Aucun souci de précision avec ce genre de thermomètre. Deux mises en gardent cela dit.

  • Attention à ce que le thermomètre soit fonctionnel et non pas cassé ou fissuré. Ces modèles ont été retirés de la circulation à cause des risques de fuite du liquide à base de mercure. Toxique à l’évidence. S’il n’est pas cassé et que vous manipulez avec soin, aucun problème.
  • Enfin prenez vos précautions lors de la mesure pour bien lire la température. Vous devez regarder perpendiculairement l’indication de température pour éviter toute erreur de parallaxe.

Bien sûr, avant de vous mettre n’importe quel thermomètre sous la langue ou ailleurs, vous devez le nettoyer. Il suffit pour cela d’un peu de savon et de bien nettoyer pendant une vingtaine de secondes. Rincez puis laisser sécher.

Je n’ai pas thermomètre sur moi !

Et si vous n’avez pas de thermomètre sur vous ? Y a-t-il d’autres moyens de savoir si vous êtes fébrile ?

Si vous n’avez pas immédiatement accès à un thermomètre, mais que vous vous sentez bien, bien au chaud et mal au point, il existe plusieurs moyens de déterminer si vous avez de la fièvre ou non. Écoutez votre corps. Il y a de fortes chances pour que vous sachiez déjà ce qu’une fièvre vous fait ressentir depuis tout ce temps !

Quelles sensations de fièvre ?

Cela va beaucoup différer selon les gens mais vous devriez voir dans ces divers symptômes, certains qui vous sont familiers. Notamment lorsque vous avez déjà eu une sensation fiévreuse dans le passé:

  • Sensation de chaud, au lit, qui vous pousse tantôt à enlever vos draps (trop chaud) mais à les remettre quelques minutes plus tard (trop froid),
  • Une sensation de fatigue un peu supérieure à une grosse journée (travail, sport, enfants),
  • Des maux de têtes; bien que ceux-ci soient présents pour beaucoup d’autres raisons que la fièvre, notamment les migraines chronique ou tout simplement une mauvaise hydratation,
  • Ou bien des douleurs peu explicables, avec une sensation de mal-être dans vos membres sans vraiment savoir pourquoi.

Observez-vous également, Êtes-vous rouge écarlate si vous vous regardez dans une glace ou demandez à vos proches ? Est-ce vos proches vous sentent chaud s’ils vous palpent les tempes ou le front ?

Enfin, si vous avez la possibilité de faire un peu d’exercice, et-ce que cela vous fatigue considérablement ? Si tel est le cas, ne forcez pas, votre corps est apparemment en train de se battre déjà par ailleurs.

Si vous vous reconnaissez dans ces sensations, alors vous avez probablement de la fièvre. Si cela venait à être handicapant, ou persistant sur plusieurs heures ou même intolérable, vous devriez confirmer vos hypothèses. Cela en prenant votre fièvre avec un thermomètre et vous rapprocher de votre médecin habituel.

Quand doit-on consulter un médecin en cas de fièvre ?

Si vous vous sentez mal et que vous avez une fièvre modérément élevée, supérieure à 38,5 degrés Celsius. Ou bien que cela s’accompagne de maux, douleurs, confusion, ou s’inscrit dans la durée alors c’est le moment d’appeler un médecin pour connaître les prochaines étapes.

Consulter médecin fièvre