Nouveau Coronavirus: température et précautions

 

Vous souhaitez savoir comment détecter la fièvre due au Coronavirus ? Ou bien connaître les meilleurs thermomètres adaptés à la mesure ? Vous êtes au bon endroit !

Voyons déjà ce qu’il en est de ce virus, les plus pressés pourront directement aller à la section de prise de température un peu plus bas.

Notez que nous nous adressons nos conseils aux particuliers ainsi qu’aux professionnels en charge de personnes ou de public.

Edit Mars 2020 : Acheter un thermomètre frontal rapidement

La panique s’empare de nombreux marchés en ce moment. L’endroit le plus simple pour acheter un thermomètre frontal et / ou auriculaire reste Amazon selon nos experts. Le seul thermomètre frontal fiable qui reste à des prix abordables est le thermomètre de Braun. Mais nous vous conseillons de l’acheter rapidement en suivant le lien ci-dessous car les thermomètres partent très vite en ce moment.

AperçuProduitEvaluation
Thermomètre frontal Braun Thermomètre frontal Braun

Comment éviter le Coronavirus nCov-2019 ?

Il existe des principes généraux que vous pouvez suivre pour aider à prévenir la propagation des virus respiratoires, notamment :

  • Lavez-vous souvent les mains avec de l’eau et du savon pendant plusieurs secondes.
  • Utilisez un désinfectant pour les mains à base d’alcool notamment de retour de courses, lieux public, travail, école
  • Évitez de vous toucher les yeux, le nez et la bouche avec des mains non lavées
  • Éviter également les contacts étroits avec les personnes malades
  • Si vous ne vous sentez pas bien, restez à la maison, n’allez pas au travail ou à l’école
  • Prenez votre température si vous vous sentez fiévreux.

Il n’existe encore aucun vaccin. La meilleure façon de prévenir l’infection est d’éviter d’être exposé au virus. Cependant, certaines pistes existent comme explicitées plus bas mais l’efficacité n’est pas encore prouvée.

Si vous êtes dans une zone considérée comme à risque ou « cluster », il est nécessaire de porter un masque de protection. Celui-ci vous empêche de respirer des gouttelettes d’eau ou postillons infectés.

AperçuProduitEvaluation
Masque de protection bactéries et virus Masque de protection bactéries et virus

Enfin veillez à bien désinfecter votre téléphone ou smartphone régulièrement. Car pourquoi se laver les mains pour reprendre son smartphone infectés. Nous vous recommandons l’usage de lingettes à usage unique imbibées d’alcool isopropylique. En effet la firme Apple vient de confirmer le 10 Mars 2020 qu’il était possible d’utiliser de telles lingettes.

AperçuProduitEvaluation
Lingettes à alcool isopropylique Lingettes à alcool isopropylique

Quel est le meilleur thermomètre pour détecter le coronavirus?

Comment le détecter efficacement ?

Edit Mars 2020: Une lectrice nous l’a souligné. Nous avions premièrement conseillé fin Février 2020 de regarder votre présence dans certains pays d’Asie, à savoir la Chine, Hong Kong, le Japon, Macao, la Malaisie, la République de Corée, Singapour, Taïwan ou la Thaïlande. Cela pour mieux comprendre si vous pouviez être atteint du virus ou d’une simple grippe. Cette phase préliminaire n’est effectivement plus valable étant donné le caractère mondial et pandémique de la crise.

Si vous avez des symptômes de maux de gorge, de toux, mal à la tête, il vous faut à présent utiliser un thermomètre précis pour détecter la présence de fièvre. Ensuite vous ne devriez ni appeler le 15, ni vous déplacer aux urgences, mais entrer en contact avec votre médecin de famille. Lequel décidera de la suite à donner. Des consultations vidéos peuvent par exemple être mises en place si elles sont possibles.

Les thermomètres les plus précis dans ce cas sont les thermomètres auriculaires, frontaux ou axillaire que nous proposons sur le site. Il ne faut absolument pas négliger la manière d’utiliser ces thermomètres tant elle va conditionner la précision de vos résultats. Comme certains utilisateurs se plaignent de thermomètres inefficaces car mal utilisés, nous avons mis à votre disposition un guide pour bien mesurez de la fièvre.

Parmi ceux-ci, le thermomètre frontal sera le plus rapide et le plus hygiénique car sans contact. De même si vous devez prendre la température d’un grand nombre de personne rapidement. Une section y est dédiée un peu plus bas.

Enfin le diagnostic devra s’accompagner de symptômes classiques d’affection des voies respiratoires à savoir :

  • Si vous toussez ou avez des quintes de toux,
  • Vous avez une certaine difficulté à respirer par rapport à votre habitude,

thermometre auriculaire coronavirus

Les précautions à prendre

Si vous avez tous ces symptômes et que vous revenez de l’un de ces pays cités, alors il reste improbable que vous ayez contracté le 2019-nCoV. À ce stade, vous devriez appeler votre médecin traitant qui approfondira la méthode de détection. Il vous indiquera la marche à suivre. Pendant ce temps, veuillez respecter ces règles de bon sens, qui s’appliquent d’ailleurs pour tout autre situation contagieuse :

  • Évitez tout contact avec les autres
  • Restez à la maison autant que possible et notamment en évitant d’aller travailler ou de se rendre à l’école
  • Ne voyagez pas davantage

Vous pouvez vous couvrir la bouche et le nez avec un mouchoir en papier ou votre manche lorsque vous toussez ou éternuez. Jetez les mouchoirs dans la poubelle et lavez-vous souvent les mains avec de l’eau et du savon ou bien un gel hydroalcoolique comme ci-dessous :

AperçuProduitEvaluation
Lingettes désinfectantes Lingettes désinfectantes

Comment avoir la certitude de ne pas être infecté par le Covid-19 ?

Après un test préliminaire de température du corps à la recherche de fièvre. Puis après une exploration des dernières villes asiatiques que vous avez visitées comme décrit plus haut. Seul un test en laboratoire permettra de confirmer votre infection. Celle-ci vous sera proposée par le corps médical qui est formé à ce type d’activité.

La technologie généralement employée est appelée ACP ou réaction en chaîne de la polymérase. Il s’agit d’un test très spécifique qui reconnaît une séquence génétique et l’amplifie pour que la présence du virus soit finalement détectée.

Comment le détecter en entreprise ou milieu public ?

Si vous êtes une entreprise ou une organisation à la recherche d’une solution rapide et efficace, il existe une astuce. Notamment s’il s’agit de contrôler rapidement vos employés, les personnes d’un rassemblement ou d’un événement.

En effet, dans une masse de personnes, il n’est pas optimal de savoir exactement si une personne est touchée. Mais plutôt de savoir si une personne a de la fièvre et pourrait ainsi être contaminée. Cela peut vous permettre de mettre en place des mesures préventives non seulement pour le Covid-19 mais toute affection contagieuse et accompagnée de fièvre.

Dans ce cas l’investissement dans un ou plusieurs thermomètres frontaux est judicieux. Ils ont une excellente prise en main, pas besoin d’une formation particulière. La mesure est rapide (de l’ordre de la seconde) et plutôt fiable avec les modèles que nous proposons dans notre comparatif de thermomètres frontaux. En outre leur autonomie vous permet de les utiliser plusieurs jours d’affilée.

Les aéroports et autres lieux de rencontre de masse peuvent investir dans l’imagerie thermique comme nous allons le voir ci-dessous.

Le contrôle thermique dans les aéroports

Le contrôle par imagerie thermique est de plus en plus utilisé pour éviter les migrations de maladies entre pays. Dans un monde où les transports sont rapides, efficaces et des millions personnes transitent chaque jour, les épidémies sont favorisées. Rappelons que SRAS, les grippes aviaire et porcine, le virus H1N1, et ce nouveau virus ont touché des centaines de milliers de personnes au cours du temps.

camera thermique coronavirus nCov 2019

Le système de dépistage de la fièvre par caméra thermique peut mesurer la température de la peau instantanément et à distance. Les opérateurs disposent d’un écran de contrôle pour le dépistage de masse des zones à forte fréquentation piétonne.

Des alertes sur écran et sonores permettent d’identifier un ou plusieurs individus dans une situation de grande foule avec un suivi visible de la température, ce qui facilite la détection rapide et maintient le flux des piétons.

Ces appareils novateurs peuvent être installés dans les lieux publics à forte fréquentation comme les aéroports, mais aussi les gares, les usines et autres lieux publics.

Les limites de la méthode

Les scanners thermiques sont efficaces pour détecter les personnes qui ont développé une fièvre (c’est-à-dire qui ont une température corporelle plus élevée que la normale) en raison d’une infection par le nouveau coronavirus.

Toutefois, ils ne peuvent pas détecter les personnes infectées mais qui ne sont pas encore fiévreuses. En effet, il faut entre 2 et 10 jours avant que les personnes infectées ne tombent malades et ne développent de la fièvre. C’est ce que l’on appelle l’incubation.

Qu’est-ce que le nouveau Coronavirus ou Covid-19 ?

Covid-19 coronavirus nCovC’est une infection virale découverte pour la première fois dans la ville chinoise de Wuhan en 2019. On suppose que les chauves-souris ont transmis l’infection à l’homme. Puis certains cas de pneumonie ou des infection des tissus des poumons ont donné l’alerte. Tous ces cas s’accompagnent du montée en température ou fièvre du corps humain.

Il s’agit d’une grande famille de virus différents qui provoquent toute une série de maladies, du rhume aux maladies plus graves. Leur famille est potentiellement zoonotique. Cela signifie la capacité à passer d’une espèce à l’autre. Comme de l’animal à l’homme par exemple.

Il appartient à un groupe plus large de virus appelés virus à ARN. Ainsi leur matériel génétique fait partie des molécules d’ARN, et non d’ADN, ce qui est important lorsqu’il s’agit de réfléchir à la manière dont ils peuvent muter. On l’appelle 2019-nCoV avec le « n » signifiant nouveau ou Covid-19 car il s’agit d’une mutation des virus déjà connus.

Quels sont les symptômes ?

C’est un virus respiratoire, il provoque des symptômes allant du rhume et de la toux à l’infection thoracique et à la pneumonie. On observe systématiquement la fièvre chez les patients c’est-à-dire une température supérieure à 38°C. À l’inverse une température de plus de 38°C ne signifie pas que vous êtes infecté. C’est très improbable vu le nombre impressionnant d’autres affections provoquant la fièvre.

Vous pouvez tout à fait mesurer votre température avec rapidité et précision par mesure de température auriculaire, frontale ou axillaire. C’est-à-dire par le canal auditif de l’oreille, sur le front ou sous les aisselles.

Comparer avec d’autres virus connus

Le nouveau coronavirus associé à cette épidémie est proche du MERS (syndrome respiratoire du Moyen-Orient) qui est apparu en 2012 et du SRAS (syndrome respiratoire aigu sévère) qui est apparu lui en 2003. Ces deux infections sont causées par des virus et sont des infections respiratoires. Mais elles n’ont rien à voir avec le virus Ebola, qui est causé par un tout autre type de virus, le Filoviridae. L’Ebola se transmet d’une personne à l’autre par contact avec les fluides corporels des personnes infectées.

Comment se propage-t-il ?

Pour l’instant, il est difficile de savoir exactement. Si l’on compare à d’autres virus respiratoires, la propagation se ferait par des gouttelettes respiratoires. Exemple, une personne éternue sur une surface, puis une autre personne touche cette surface puis se frotte le visage. Parfois, le virus se propage par l’air puis inhalé, mais ce type de transmission est plus difficile à mesurer en grandeur nature.

Comment se transmet-il à l’homme ?

S’agissant d’un virus zoonotique, il se propagent entre les animaux eux-mêmes et également de l’animal vers l’homme. La propagation se fait ainsi à partir d’une espèce à laquelle nous sommes physiquement étroitement associés. Citons par exemple la grippe qui peut se déplacer des porcs et des poulets vers les humains. Le grand nombre d’animaux élevés pour la viande et leur proximité physique avec l’homme peuvent rendre ces sauts d’autant plus probables. On pense même qu’il viendrait de la chauve-souris à l’origine !

Rappelons que la mortalité de ce virus est pour l’instant estimée comme faible 1 – 2% comparée à celle du SRAS 9% et du MERS 34% ! Mais elle reste significative comparée à celle de la grippe classique 0.1 – 0.2%.

nCov 2019 coronavirus

Comment soigner le coronavirus ?

Surtout ne prenez pas d’antibiotique, cela est inutile tout simplement. Les antibiotiques sont efficaces contre les bactéries non pas contre les virus comme 2019-nCoV. Vous abîmeriez votre flore intestinale c’est sûr.

Reprenons les caractéristiques rapportées sur ce virus Covid-19 :

  • Il est très infectieux car il se transmet par voie aérienne.
  • Il se développe plus rapidement si votre corps est frais, votre température étant ainsi légèrement inférieure à 36°C.
  • Si votre corps est chaud, température supérieure à 37°C, et que le virus est encore en incubation, il peut disparaître ou s’affaiblir. Le corps développe en effet une réponse immunitaire plus légère et se rétablit.
  • Enfin, il a été observé que certains patients ayant une forte fièvre ont pu se débarrasser rapidement du virus.

Bien sûr il ne s’agit pas de preuves mais si l’on suit cette logique on pourrait prévenir l’infection avec ces habitudes :

  • Mettre plus de vêtements pour que le corps soit vraiment chaud,
  • Maintenir la température ambiante au moins au-dessus de 23 degrés Celsius,
  • Faire de l’exercice pendant 30 minutes par jour pour réellement transpirer.
    Cela ne peut que vous faire du bien si vous n’avez pas de contre-indications à la pratique sportive !

3 comments

  1. Marc

    Bonjour,

    Site très instructif, le seul hic c’est que je ne trouve plus de thermomètre frontal !
    Suis-je le seul dans cette situation ?

    Marc

    1. Aurélie, passionnée de thermomètres infrarouge Post author

      Bonjour Marc,

      Merci pour votre retour.
      Effectivement les thermomètres frontaux ont eu beaucoup de succès ces derniers temps avec le Coronavirus et il peut être difficile de s’en procurer.

      Bien que très pratiques, vous pouvez aussi vous pencher sur les thermomètres auriculaires comme le Thermoscan 5 ou le Thermoscan 7. Ils sont aussi efficaces, précis et hygiéniques avec leurs embouts jetables.
      En outre, ils ne subissent pas l’inflation déraisonnable des thermomètres sans contact et vous aurez quand même un super thermomètre chez vous une fois la crise passée.

      Aurélie, de l’équipe thermomètre-infrarouge.com

  2. bazille dominique

    Je pense qu’il ne suffit pas de se laver les mains, Prendre des douches assez souvent que possible, ca évite que le virus arrive sur la peau, et contamine.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *